FOR SALE

À VENDRE

 

1970 Datsun 510

Vintage Race Car

 

 

Lancia Beta

 

 

 

Longer ratio 5th gear conversion

5e plus longue

Gear set for all Lancia Beta models (including Scorpion and Montecarlo). Reduces engine rpm by 700 for much quieter running, 15% less fuel and less wear.

EASY CONVERSION!

Conversion pour toutes les Beta (y compris Scorpion et Montecarlo). Baisse de 700 tours du régime moteur: plus silencieux, 15% d'économie d'essence et moins d'usure moteur. FACILE À INSTALLER!

Info: Lancia 5th Gear

 

 

Le point sur l’essence à l’éthanol

Document rédigé par Michel Gou, ingénieur

Aux États-Unis l’utilisation du mélange d’essence à base d’éthanol a débuté vers la fin des années 1970 et a favorisé le développement de la production d’éthanol à base de maïs. C’est donc surtout ce que l’on retrouve au Canada bien que de l’éthanol soit aussi produit à partir de détritus ligneux et de déchets non recyclables.

Pour des raisons de réduction de gaz à effet de serre, le Canada par son Règlement sur les carburants renouvelables impose, depuis le 1er septembre 2010, une teneur moyenne de 5 % en carburant renouvelable basée sur le volume d’essence. De plus, le même règlement définit un carburant à haute teneur en carburant renouvelable comme un carburant à base de pétrole liquide dont le carburant renouvelable est de plus de 10 %, mais d’au plus 85 % pour l’essence. À ces niveaux le vendeur de carburant doit informer l’utilisateur au moyen d’un avertissement (affichage sur la pompe ou documentation remise à l’utilisateur). Notons qu’aucun changement n’est actuellement prévu à ce règlement.

Pour nous amateurs de vieilles voitures il est important de souligner que l’éthanol est un acide relativement faible, mais qui peut provoquer et provoquera des dommages corrosifs au système d’alimentation en carburant (tuyauterie, conduite, etc.) à des teneurs élevées de même que des difficultés de démarrage et des ratés du moteur. Surtout que durant la période de remisage l’alcool se déposera dans le fond du réservoir et sera alors en contact, pendant une bonne période, avec les éléments de caoutchouc qui seront attaqués. Probablement qu’une teneur de 5 ou même 10 % est acceptable, mais au-dessus, attention, il ne faut pas utiliser.

Étant donné qu’on parle d’une teneur moyenne canadienne de 5 % alors que certaines provinces exigent plus et qu’au Québec il n’y a pas de réglementation spécifique, plusieurs compagnies vendent, au Québec, de l’essence qui ne contient pas d’éthanol. Les autres l’annoncent au moyen d’un avertissement sur la pompe. Une petite recherche sur les sites de diverses compagnies m’a permis de tirer les conclusions suivantes :

  • Esso ne vendrait pas d’essence contenant de l’éthanol au Québec.
  • L’essence super Shell V-Power ne contient pas d’éthanol au Canada.
  • L’essence E10 d’Ultramar peut contenir jusqu’à 10 % d’éthanol tel qu’annoncé sur la pompe.
  • La plupart des qualités d’essence de Petro-Canada peuvent contenir jusqu’à 10 % d’éthanol. Pour savoir si une station vend de l’essence à l’éthanol, recherchez les étiquettes jaunes aux distributeurs indiquant que l’essence peut contenir jusqu’à 10 % d’éthanol.

Vous voulez être sûr que votre essence ne contient pas d’éthanol. Voici un petit test à faire qui a été tiré d’un bulletin de service BMW (SIB 13 04 06) et qui est basé sur le fait que l’alcool est miscible avec l’eau. Prenez donc une seringue graduée (disponible chez BMW ou ailleurs) et aspirez 3cc d’eau propre. Ensuite, aspirez 9cc d’essence de votre choix. Brassez fortement durant 1 minute (en bouchant l’aiguille avec votre doigt) puis laissez reposer durant 1 minute. L’eau et l’alcool qu’elle contient, si elle est présente dans l’essence, se déposera dans le fond de la seringue. Ainsi on peut lire le niveau d’essence dans la seringue avec pour résultat :

Niveau d’essence cc.

Teneur en éthanol %

9

0

8,6

5

8,1

10

7,7

15

 

Michel Gou, ing.